Cueillettes et repiquages de la mi-juin, intercaler des carottes, produire et utiliser les composts, désherbants pyralidiques cachés dans les composts

This post is also available in: English (Anglais)

Le temps est plus frais et humide qu’en mai, mais avec seulement 28 mm/1,1 pouces de pluie ici jusqu’à présent. Le compost sous les plantes en pleine croissance est encore poussiéreux –certains d’entre vous ont eu quand-même de grosses pluies, même trop. « Un juin dégoulinant garde au jardinier l’embonpoint » (n.t. les pluies de juin fond l’abondance au jardin) dans les limites du raisonnable.

Nous avons eu besoin d’arroser beaucoup moins récemment. Regardez ma vidéo sur l’arrosage pour un complément d’information. Dans le tunnel j’arrose en ce moment deux fois par semaine avec des températures diurnes entre 17 et 19C (autour de 60F).

Le non-travail du sol: préférez la simplicité – n’hésitez pas à regarder la vidéo de juin

Il s’agit simplement de continuer à arracher les mauvaises herbes au stade petit. Aucune ne va ensuite se ressemer. Le non-travail du sol signifie beaucoup moins de mauvaises herbes et plus facilement maîtrisables. Continuez à arracher le liseron et la prêle!

Vous n’avez pas besoin de nourrir et fertiliser, sauf si vous cultivez en bac. J’ai reçu de Jodie ce récit qui donne à réfléchir:

Ce matin je suis allée voir mon jardin partagé pour tout vérifier après les pluies, et le renard avait déterré huit de mes neuf courges d’été ! J’ai quelques plants en réserve avec lesquelles je peux principalement remplir l’espace, mais cela ne couvre qu’une parcelle. Je voulais avoir deux lits cette année avec ces courges d’été mais hélas non ! Je suppose que le Renard a reniflé la poudre d’os (non dégraissée) que j’ai étalé sous les plantes. C’est la première fois que je l’utilise. Je ne le ferai plus!

Repiquages

Chou vert et chou kale semés le 9 mai dans une caissette. Nous les avons repiqués en modules et mis en pots. Cela les maintient en croissance active pendant que les fèves et les épinards terminent leurs productions.

Edward m’a aidé à les planter le soir du 11 juin. C’était incroyable de voir à quel point le compost était sec à ‘endroit où les fèves avaient poussé. La semaine prochaine, nous transplanterons des choux de Bruxelles.

Semis direct

Mon seul semis direct d’été, ce sont les carottes, afin d’avoir des racines droites et non-fourchées. Leur trouver de la place signifie souvent les intercaler.

La ponte de la mouche des racines vient juste de terminer sa première éclosion et j’ai des dégâts sur le semis non-couvert. Ceux placés sous voile et filet restent généralement indemnes.

Récoltes

Nous avons fait une nouvelle vidéo le 7 juin et Edward a passé un bon moment sur le montage. Je pense que la qualité est aussi bonne que chez les autres youtubeurs.

Dans cette vidéo, j’ai voulu montrer comment vous pouvez savoir quand récolter, car cela n’est pas souvent mentionné dans la littérature du jardinage. Je couvrirai le sujet dans mon deuxième cours en ligne avec des conseils sur la planification des plantations, des récoltes consécutifs et beaucoup de conseils sur les distances de plantation.

D’autres récoltes

L’ail d’automne est prêt à venir au cours des deux prochaines semaines. Nous avons récolté l’ail dans le polytunnel le 4 juin. Et ce matin, nous avons arraché l’ail cultivé à l’extérieur qui a beaucoup de rouille. Il est prêt à venir, les bulbes ne grossissent plus. Si vous les laissez trop longtemps après que les feuilles jaunissent avec la rouille ou l’âge, la peau extérieure se dégrade et il devient assez moche.

L’ail de printemps mûrit souvent début juillet. Essayez de sentir les caïeux saillants sous la peau quand ils toujours recouverts de la peau extérieure blanche de chaque bulbe.

Planifier les prochaines plantations

L’été dernier j’ai mis en ligne une vidéo pour vous aider, « Garden Planning » (La planification du jardin). Je parle beaucoup des distances et des meilleurs moments de plantation.

Vous pouvez retrouver les infos sur les périodes de semis, les semis à intervalle court, etc. sur mon calendrier en ligne. Également dans l’offre de calendrier + agenda.

Le compostage

Nous avons manqué de matériel à cause du temps sec et de l’absence du marc de café des restaurants. Covid a des conséquences qui se propagent dans toutes les directions. Après avoir exprimé mon intérêt, et parce que le centre de recyclage ne reste pas longtemps ouvert et les files d’attente sont longues, les voisins nous apportent maintenant leurs déchets de jardin ce qui est une chose positive.

Si vous coupez les repousses des haies, les feuilles et le bois vert sont bons pour le compost, surtout si vous pouvez passer la tondeuse à gazon dessus. Nous avons également une broyeuse pour les élagages ligneux, tels que le sureau et les arbustes.

Comment utiliser son compost

Pas besoin de s’inquiéter de son pH. Mais trop souvent, le compost est vendu frais et non mûr. Par exemple, s’il est chaud lorsque vous remplissez les lits, il se décompose et prend toujours les nutriments des plantes.

À la fin de l’été, cela cessera et les plantes repousseront, mais les repiquages du moment peuvent jaunir et le compost sera au départ difficile à arroser. Ceci est parfois appelé « brûlure ».

Il est possible de rajouter un peu de compost de rempotage dans les trous de plantation et autour des repiquages.

Il y a beaucoup de confusion à ce sujet, comme par exemple la question suivante : (Peu de gens comprennent vraiment ce qui se passe réellement.)

J’ai reçu un camion de déchets communaux qui sont composté par la région, et on m’a dit que cela pouvait brûler la végétation. Mais je n’ai aucune explication sur la raison.

Les matériaux ligneux sont les plus lents à se décomposer. Mieux vaut ne pas enterrer les copeaux de bois dans de nouveaux lits, par exemple. Le bois vert d’un tas de compost, comme le saule de ces photos, sera décomposé à l’automne.

 

Aminopyralide et clopyralide

Ces horribles poisons causent beaucoup de détresse et de problèmes. Si vous en souffrez les effets, rendez-vous sur le site manurematters.co.uk.

Parmi les fournisseurs dont les produits ont causé des problèmes on compte Fenland Country Topsoils (probablement dans le fumier de cheval de Newmarket), les agriculteurs qui vendent du fumier de vache, Westland (je connais de nombreux cas – probablement des herbicides pour les pelouses), Country Naturals fumier bio – de plus, le propriétaire est impoli quand on pose des questions sur les pyralides. Et maintenant nous avons rencontré des problèmes avec le fumier de vache aussi, pas seulement avec le fumier de cheval.

Faites pousser des fèves en modules avec le compost à vérifier. Regardez mes vidéos, informez-vous. C’est douloureux, mais nécessaire. Le principal symptôme à vérifier est le recourbement serré des nouvelles feuilles vers l’intérieur, conduisant à des plantes déformées et tordues. Même quelques parties par milliard peuvent causer des problemes. Ne compostez pas les feuilles parce que le poison persiste dans les composts, mais il est dissipé par les microbes du sol une fois en contact direct avec le matériel contaminé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *